© 2017 par Pauline Tabary. Créé avec Wix.com

Bienvenue chez WORKING HEALTH

Show More

Si les accidents de travail, les maladies professionnelles sont bien identifiées et reconnues, il n'en est pas de même pour les pathologies de la sphère pelvi-périnéale ( fuites urinaires, pesanteur pelvienne, descente d'organes...) appelées plus communément "spécificités féminines". Les formations dispensées en général ont permis certes une véritable avancée en matière de prévention.

Mais qu' en est-il de la prévention spécifique au féminin  ?

Parlons en...

A l'heure actuelle, les spécificités féminines ne sont pas pris en considération dans le monde du travail ni d'ailleurs dans celui du sport notamment de par leur caractère très intimiste.

Un certain nombre de femmes qui exercent dans divers secteurs d'activités où le port de charges, la mobilisation des personnes, la station debout prolongée, n'ont pas conscience des risques encourus et des répercutions non négligeables sur leur sphère pelvi-périnéale.

L'information et surtout la prévention font donc cruellement défaut.

L'anatomie féminine présente des particularités méconnues  qui sont une réalité mais pas une fatalité pour celles qui ont été confrontées à ce type d' handicap. L'allongement de la durée de vie impose désormais une approche différente.

Certaines professions étant plus à risque que d'autres, les femmes sont donc d'autant plus exposées à ces pathologies pelvi-périnéales.

La qualité du travail effectué, élément prioritaire, est difficile à envisager si les salariées vivent leurs activités au travers d'une souffrance psycho-somatique "glissant" vers un absentéisme, voire une inaptitude.

Alors, mettre en place dans son entreprise, sa structure, son établissement, des formations conjuguant une manutention plus adaptée au regard de l'anatomie féminine :

C'est être un chef d'entreprise, un directeur, un DRH...

soucieux de la santé de son personnel féminin.

Alors agissons ensemble...